Des initiatives internationales inspirantes pour le contexte montréalais

Par Grégoire Bally

Comité de coordination de l’ALLIIUM

Publié le 4 juin 2021

Les enjeux climatiques gagnant malheureusement un peu plus d’importance chaque année, leurs impacts et effets sur les milieux de vie des êtres humains sont davantage marqués, imprévisibles et avec des conséquences plus graves. Les espaces urbains concentrent depuis 2008 plus de 50% de la population mondiale (Banque Mondiale, 2021). Au Québec c’est 80% de la population qui vivait en ville en 2001 (Statistique Canada, 2021. Mais justement, ces espaces, accentués par les activités humaines (et l’augmentation des gaz à effet de serre qui en découle, notamment dans le secteur des transports), sont grandement soumis à ces aléas climatiques. Cette hausse de la population étant constante, la conciliation des espaces de vies, la réponse aux besoins humains et de la préservation de l’environnement devient de plus en complexe, mais aussi primordial. Au Québec, ces problèmes sont encore plus accentués par la dépendance à l’automobile, ou le secteur du transport automobile est responsable de 35,6 % des émissions de gaz à effet de serre de la province (Ministère de l'Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques, 2020).

Aucun espace urbain mondial n’y échappe, et certaines villes font preuve d’audaces et d’originalités pour les amener à une plus forte résilience. Ces initiatives peuvent s’inspirer les autres villes ayant pour objectif l’augmentation de la résilience environnementale urbaine existent. Dans cet article, il sera question de la résilience et des projets innovants pour des infrastructures de transport dans plusieurs grandes villes mondiales. Plusieurs projets intéressants et idées novatrices documentées peuvent servir de sources d’inspiration pour les futures actions et interventions de l’ALLIIUM, mais aussi pour tous les autres espaces urbains.

​​

Les projets inspirants aux quatre coins du globe


À Montréal, l’ALLIIUM a proposé une solution pour la transformation d’une autoroute urbaine en parc urbain. Cet article nous permet de tirer quelques exemples de missions possibles et ce que nous pouvons en tirer pour Montréal.

 

Via verde - Mexico

La Via Verde est un programme en cours de réalisation qui consiste à recouvrir des pylônes d’une autoroute urbaine - configurée comme la Métropolitaine - pour créer des jardins verticaux.  Des urbanistes, des jardiniers et des botanistes participent à la mise en œuvre du projet depuis 2014. Une concession a été accordée par le gouvernement, qui consistait en "un permis administratif temporaire révocable " de 10 ans. Le but est d’arriver à 60 000 m2 de jardins verticaux, soit sur 1 000 colonnes, ou encore 27 kilomètres de nouveaux espaces verts. Présentement, 400 colonnes ont été faites. Cette initiative cherche à fournir de l'oxygène à 2 500 citoyens, filtrer 27 000 tonnes de gaz, capturer 5 000 kg de poussière et traiter 10 000 kg de métaux lourds (Arteaga, 2019). Aucun financement public n’a été fait, mais le projet compte sur le soutien d'une cinquantaine d'entreprises privées, qui en échange reçoivent un espace publicitaire qui est intégré dans une colonne de jardin vertical sur dix. Ce projet a un impact positif sur l'emploi, il a permis de créer 250 emplois directs et 750 emplois indirects (Jenkins, 2018).              
Il est aussi tourné vers l'opinion publique, où sa proposition a recueilli plus de 80 000 signatures. Les signataires ont participé à la révision de cette proposition citoyenne et à l’adoption du modèle de financement et de réalisation. Pourtant, ce projet attire certaines retenues, car le coût d'une seule colonne de la Via Verde coûte le même prix que la plantation de 300 arbres sur un terrain plat, ou encore ces effets limités sur la réduction de la pollution de l’air.              
Chaque jardin vertical dispose de son propre système d'irrigation et de capteurs pour gérer l'approvisionnement en eau et nutriments. Un système de construction particulier basé sur des éléments préfabriqués a été mis en place pour permettre l'installation des espèces végétales censée avoir une longue durée de vie (Jenkins, 2018).     
Cet exemple de Via Verde est très pertinent pour les travaux à court-terme de la Métropolitaine, afin d’avoir une action concrète douce sur cette infrastructure de transport (Paisajismodigital, 2019).

Hamburger Deckel

Ce projet en cours de réalisation consiste à recouvrir une autoroute présente dans la ville de Hambourg par un parc urbain. Déjà située en contrebas des zones résidentielles avoisinantes, l’autoroute deviendra un tunnel de 2230 mètres de longueur et de 42 mètres de largeur. Ce tunnel a plusieurs objectifs identifiés, comme la création d’une liaison entre les zones est et ouest où sera rétabli le tunnel, un axe paysager prolongé à l'est par un espace vert qui sera formé dessus, à travers lequel les espaces verts isolés seront reliés pour former un paysage de parc continu (Hambur.de, 2020). Le coût est estimé entre 600 et 700 millions d'euros. Un des points intéressants pour l’ALLIIUM est que, dans ce projet, un système de compensation financière est mis en place pour toutes les personnes déplacées et impactées par la réalisation de l’infrastructure. Aussi, avant la réalisation du projet, une importante communication a été faite auprès des citoyens. Plusieurs rencontres se sont tenues entre les promoteurs, décideurs politiques et citoyens pour discuter des attentes, enjeux et impacts de la réalisation du recouvrement de l’autoroute. Ces réunions ont permis un réajustement du projet et une coordination totale à toutes les échelles de gouvernances (Naturvation, 2018).

 

Seoullo 7017 - Skygarden

Il s’agit de la conversion d’un viaduc autoroutier urbain en parc urbain et le retissage de la trame urbaine inauguré en 2017. Ce parc linéaire de 983 mètres de long à 16 mètres de haut passe par les quartiers centraux de Séoul, où un réseau de ponts et d'escaliers relie la structure ramifiée aux hôtels, magasins, bureaux ... Aussi, d’autres connexions sont établies au niveau de la rue et à des jardins satellites. Le coût est de 50 millions $, et la structure peut supporter le poids de 50 000 personnes (Deezen, 2017). On y trouve 24 000 arbres (228 espèces et sous-espèces) faisant partie d’un programme de pépinière : certains arbres cultivés sur place pourront ainsi être transplantés dans d’autres secteurs lorsqu’ils arriveront à maturité. Cette végétation n’est pas présente seulement pour verdir, mais aussi pour servir d’interface d’apprentissage ludique pour les habitants de la capitale sud-coréenne.      
Cependant, il y a de nombreuses limites au projet. Ce dernier accorde une très grande place au béton et les considérations écologiques n’étaient pas assez priorisées dans sa construction. Il est établi sur une contradiction majeure : il « veut à la fois être dans le contrôle absolu et en même temps donner une plus grande place à la nature » (Héran, 2017). Rien n’a non plus été fait pour contrer la gentrification du secteur, où un manque d’accompagnement et d’aide a été constaté en cas de hausse de prix des loyers. Enfin, le vélo n’a d’ailleurs pas du tout été considéré et n’est pas possible sur le parc (Héran, 2017). 

Cet exemple permet d’illustrer les limites de projets de verdissement et de transformations urbaines, ainsi que certains effets néfastes qu’ils peuvent amener.

 

Rambla de Sants - Barcelone    
Cette idée a été lancée en 2012, puis réalisée et achevée en 2016. Il s’agit d’une promenade paysagère qui occupe un espace total de 20 000 m2, établis sur 760 mètres de long à 12 mètres au-dessus du niveau de la rue et d’une largeur moyenne de 30 mètres. Sur cet espace, 160 arbres et 85 000 plantes ont été disposés sur le tracé (Godia, 2017).            
Le projet consistait a transformé le tracé historique des voies du train et du métro qui traversent le quartier de Sants, fracturant le quartier en deux parties distinctes. C’est un processus de reconversion urbaine ambitieuse qui se fait en plusieurs étapes. La première phase d’un projet qui a été développé et inauguré en 2016 porte sur 5 km de couloirs verts reliant quatre parcs et espaces paysagers sur l’ancienne trame de chemin de fer. Cette initiative permet de combler un déficit végétal et de répartition des parcs insuffisante dans le secteur, qui a par ailleurs une forte densité urbaine et une qualité de vie plus difficile que dans le reste de la ville de Barcelone (Tu, 2018).      
Ce projet offre plusieurs autres possibilités, comme celle de pouvoir reconnecter le tissu urbain et de renforcer la connexion latérale entre les deux côtés de la voie ferrée. Aussi, ce projet crée une rue à haute valeur d’intégration et à fort potentiel commercial (Kirbas, 2017).
 

Coulée verte - Paris

C’est le premier cas de transformation d’une infrastructure urbaine en un parc urbain linéaire. Il s’agit d’une ancienne voie ferroviaire de 4,7 km de long, 9 mètres de large à 7 mètres de hauteur transformés en 1989 en parc linéaire, après de nombreuses années d’études et de discussions (Ville de Paris, 2021). Le parc est accessible par des escaliers et des ascenseurs à divers endroits et est réservé aux piétons. Il a été aménagé pour permettre la circulation séparée des piétons et des cyclistes au sol. Sa construction, précédée de plusieurs années d’études, a été accompagnée de la création de plusieurs jardins et squares le long du trajet (Mathieux, 2019):

  • Square Charles-Péguy (1989)

  • Jardin de Reuilly (entre 1992 et 1998)

  • Jardin de la gare de Reuilly (1995)

Enfin, ils ont réussi à allier la végétation sauvage avec un aménagement paysager plus moderne sur une surface étroite. Une opération de réhabilitation des 71 arcades du viaduc, situées sous la promenade plantée, fut faite en 1989. Ces nouveaux espaces sont destinés aux artisans parisiens et autres associations, qui servent aussi d’espaces de création et d’ateliers (Zig Zag, 2020). 

 

D’autres initiatives à plus petite échelle

Ici seront explorés d’autres projets audacieux réalisés à plus petite échelle.     
 
Par exemple, celui de IGNITION de Manchester consiste à se servir du campus universitaire comme laboratoire de solutions vertes et d’infrastructures vertes. Cela se passe dans le cadre d’un plan de financement de la municipalité pour les infrastructures vertes. Le projet divisé en plusieurs domaines (UIA, 2020):

  • Identification de projets impliquant les solutions basées sur la nature

  • Développement d'une gamme de modèles commerciaux et de mécanismes de financement

  • Impacts visibles du projet sur les bâtiments et les bénéfices réels au public, aux gestionnaires urbains, aux décideurs et aux investisseurs
     

Celui de la jungle urbaine du Prato PUJ est un projet ambitieux de “jungle urbaine” qui suit les processus de la nature pour verdir à long terme l’ensemble de la ville, et en particulier les anciens sites industriels. Pour cela, 3 sites de projets pilotes ont été déterminés pour étudier et essayer des techniques avant leur déploiement à plus grande échelle (zone industrielle, zone résidentielle, zone commerciale). 

 

Si vous désirez en apprendre davantage sur l’Alliance pour l’innovation dans les infrastructures urbaines de mobilité et sur son projet phare Métropoligne 40 ou vous impliquer auprès de l’ALLIIUM, n’hésitez pas à nous contacter au info.alliium@gmail.com.


 

Mots clés: initiative, infrastructure, autoroute, ALLIIUM, projet pilote, parc linéaire

Références

Arteaga, José Roberto (2018). El arquitecto mexicano que quiere hacer de la CDMX un jardín gigante, AltoNivel. Récupéré de :       
https://www.altonivel.com.mx/empresas/emprendedor/arquitecto-mexicano-convertir-cmdx-jardin-gigante

Banque Mondiale. 2021. Population urbaine (en % du total), La Banque Mondiale. Récupéré de :              https://donnees.banquemondiale.org/indicator/SP.URB.TOTL.IN.ZS

Deezen (2017). MVRDV transforms 1970s highway into "plant village" in Seoul, Deezen. Récupéré de :     https://www.dezeen.com/2017/05/22/mvrdv-seoullo-7017-conversion-overpass-highway-road-park-garden-high-line-seoul-south-korea/          

Godia, Sergi (2017). Jardins de la Rambla de Sants, Barcelone, Espagne, Urbidermis. Récupéré de :            https://www.urbidermis.com/fr-ca/project/jardins-de-la-rambla-de-sants-barcelone-espagne/

Hamburg.de (2020). Deckel drauf: A 7-Tunnelbau in Altona, Hamburg.de. Récupéré de :                 https://www.hamburg.de/fernstrassen/tunnel-altona/  

Héran, Arthur (2017). Séoul en 7017 : les autoroutes urbaines en PLS ?, Pop-up urbain. Récupéré de :    
https://www.pop-up-urbain.com/seoul-en-7017-les-autoroutes-urbaines-en-pls/        

     

Kirbas, Asli (2017). Spain-Barcelona Jardin de la Rambla de Sants Train Road, Archole. Récupéré de :        https://archole.com/E-Magazine/View/664b4192-f655-4f5d-8893-e0340c8a4008          

Martine Jenkins, Lise (2018). Mexico City's vertical gardens: seeds of change or cynical greenwashing?, The Guardian. Récupéré de :   
https://www.theguardian.com/cities/2018/oct/30/mexico-city-via-verde-vertical-gardens-pollution-climate-change             

Mathieux, Philippe (2019). La coulée verte René-Dumont (promenade plantée de Paris), Philippe Mathieux Architecte. Récupéré de :   
 https://www.philippemathieux.com/promenade-plantee-paris-coulee-verte-rene-dumont   

Relations médias (2020).  Communiqué de presse, Publication de l’inventaire québécois des émissions de gaz à effet de serre en 2018, Ministère de l'Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques. Récupéré de :
https://www.environnement.gouv.qc.ca/infuseur/communique.asp?no=4449

Naturvation (2018). Covering the A7 highway, Hamburger Deckel, A7, Naturvation. Récupéré de              : https://naturvation.eu/nbs/hamburg/covering-a7-highway          

Laperrière, Émilie (2017). Seoullo 7017: le nouveau parc surélevé de Séoul, Avenue.ca. Récupéré de :
https://avenues.ca/decouvrir/design-et-architecture/seoullo-7017-le-nouveau-parc-sureleve-de-seoul/    

Paisajis Modigital (2019). Vía Verde: Oxígeno para la CDMX con jardines verticales, Paisajis Modigital. Récupéré de :      
https://paisajismodigital.com/blog/via-verde-el-proyecto-que-oxigena-la-ciudad-de-mexico-con-jardines-verticales/       

              

Statistique Canada, 2001. Chiffres de population urbaine et rurale, Canada, provinces et territoires, et divisions de recensement, recensement de 2001 – données intégrales, Statistique Canada. Récupéré de : https://www12.statcan.gc.ca/Francais/census01/products/standard/popdwell/Table-UR-D.cfm?PR=24

UIA (2020). IGNITION - Innovative financinG aNd delIvery of naTural clImate sOlutioNs in Greater Manchester, UIA. Récupéré de :   
https://www.uia-initiative.eu/en/uia-cities/greater-manchester

UIA (2020). PUJ - Prato Urban Jungle, UIA. Récupéré de :                            
https://www.uia-initiative.eu/en/uia-cities/prato

Ville de Paris (2021). De Bastille à Vincennes par la coulée verte, Ville de Paris. Récupéré de :        https://www.paris.fr/pages/de-bastille-a-vincennes-par-la-coulee-verte-4932

Xu, Ti (2018). The renovation in urban public space the case study of jardin de la rambla de Sants, ETSAB - Universitat Politècnica de Catalunya. Récupéré de :
https://upcommons.upc.edu/bitstream/handle/2117/125598/USPDF189646_Jornadas%20Santander_Ti%20Xu.pdf;jsessionid=BFD659FE071C1A8AA27C81B7137ECFDE?sequence=1

 

Zig Zag (2020). La coulée verte de Paris, un endroit unique au coeur de la capitale, Paris Zig Zag. Récupéré de :  
https://www.pariszigzag.fr/balades-excursions/balade-paris/la-coulee-verte-paris